La mort
n'est pas tout,
il nous reste
à mourir chez
les autres

 

 

ALAIN POILLOT dit POILL'S dit MR POYO
(17 mars 1953 - 10 juin 2004)

kay ka fèt ?

Alain nous a quitté le jeudi 10 juin 2004.

Il était malade depuis plusieurs années et je l'avais rencontré lors de son avant-dernier voyage en métropole. En effet, il s'était retrouvé "coincé" un soir entre l'IGR de Villejuif et l'Hôpital de Reims et je l'avais tout naturellement hébergé une nuit (je connais bien l'Institut Gustave Roussy car mon fils y a passé une année). Nous avions parlé de musique bien sûr mais aussi de la Guadeloupe, de sa famille, etc... enfin de tout ce que l'on peut se raconter "entre amis". Ce fut une belle soirée d'été. J'ai même eu le privilège de l'écouter me chanter quelques-uns de ses titres. On a aussi échangé nos disques. Et puis le lendemain il fallait bien repartir, moi au boulot et lui à Reims. Et puis il est retouné en Guadeloupe, et grâce à internet, on pouvait continuer à rester en contact, soit directement, soit sur les mailings lists de la Chaîne Du Blues ou de La Gazette de Greenwood...
Et puis en mai il est revenu à Reims pour une ultime opération, sans réel espoir de retour...
Sister morphine lui a donné son dernier baiser le jeudi 10 juin et il a été incinéré le mercredi 16 juin. Ses cendres seront ensuite raptriées en Guadeloupe et dispersées par sa femme Patricia et ses deux enfants, Alexis et Nina, au dessus de la Soufrière et dans la baie des Saintes...

Après avoir vécu dans la région de Reims, Alain et sa petite famille avait décidé de vivre en Guadeloupe depuis 1996. En effet avec sa femme Patricia, ils avaient pu obtenir leur mutation de postes dans l'Éducation Nationale. C'est cette même année qu'il enregistrait les chansons de son cd et en 1999, il voyait 2 de ses chansons sélectionnées dans Héxagone Blues, volume 1.

Nous ne t'oublierons pas Alain et encore moins tes chansons...

"On vit une époque extraordinaire" :
On vit une époque extraordinaire
Même les fruits se shootent à l'éther!
Pendant qu'le pétrole retourne à la mer
Y a des cons qui croient encore au retour à la terre
Dans les rues de Tokyo on distribue de l'air!
On vit une époque extraordinaire...
On s'affaire, on laisse faire
On fait des affaires
Pour s'payer un peu d'air
Bien tassés au bord de la mer...
On vit une époque extraordinaire
Sur terre et sur mer c'est plein de ces en.... de militaires
Partout ces sales bêtes viennent nous pomper l'air
Ils sont sur les dents, ils sont prêts à la faire:
Ils pressent un bouton , ils peuvent tout foutre en l'air
On vit une époque extraordinaire

"En avant les médocs" :
Quand est-ce qu'il passe le Doc ?
J'ai encore des trucs à lui dire
Trop tard c' matin, y peut plus v'nir
Alors en avant les Médocs

Toute la chaîne du blues pense à lui, à sa femme, Patricia, et à ses deux enfants Alexis et Nina.
Mike Lécuyer

-----
C'est une bien triste nouvelle, Alain Poillot dit "Poill's" nous a quitté jeudi soir des suites d'une longue maladie. Il possédait ce que nous autres chanteurs de blues voudrions tous avoir, LA VOIX DU BLUES! naturelle et sincère doublée d'un jeu de piano boogie de haute voltige ! Il a joué de nombreuses fois à l'Utopia dans les années 90 ainsi que dans de multiples autres endroits. Il chantait le blues depuis plus de 30 ans et affectionnait particulièrement les textes au vitriol. Trop peu connu à mon sens, il avait le niveau d'un Bill Deraime mais n'a jamais voulu, je cite: "se faire chier avec le business" ! C'était son choix ! Il était comme ça l' Poill's. Etant moi même Chalonnais, ville ou il a vécu plusieurs décénnies, j'ai la sensation de perdre un blues brother et surtout un modèle !
SO LONG POILL'S.
Fred Chapellier

----
Alain,
Sur ton hamac planté sur ton rocher noir, je t'imagine encore.
j'écoutais tes révoltes et lisais tes désespoirs, exécrant pour toi ce mal qui
te tenaillait le corps.
Aujourd'hui, tel l'Albatros, le géant des Mers, tu te ris de l'archer en planant
libre dans un bon air.
Sûr ! Mon ami, mon frère, nous nous reverrons au Paradis pas aux Enfers.
Sincères condoléances.
Alain (aka Harmo) Leclerc

------
Mauvais présentiment, mauvaise nouvelle, mon âme pleure.
Condoléances
Roland Malines

------
Merde merde merde et merde
Fait chier ce 10 juin, trop c'est trop !
Ray Charles, c'était un grand monsieur mais on ne le connaissais pas (personnellement).
Poills, par contre...
J'ai eu le plaisir de converser par mail avec lui durant plusieurs mois
Comme vous j'aimais ses opinions sans concession, son franc parler, son
humour décapant même lorsque (déjà) ça n'allait pas bien pour sa santé.
Je m'étonnais aussi de son silence et craignait une mauvaise nouvelle.
Son disque a été le tout premier album que j'ai eu grâce à la liste et
je l'ai bien apprécié.
Toutes mes condoléances et pensées à Patricia et a leurs enfants.
Hé les zikos de la liste, dédiez-lui votre prochain solo, je suis sure
qu'il vous entendra du grand boeuf universel où il peut jamer à loisir...
Véro

-----
Alain, notre cher Alain, malade depuis plusieurs mois, est donc disparu...
On avait conversé une paire de fois par mail mais je ne l'ai jamais connu de
visu, l'Atlantique nous séparait... Il m'avait envoyé quelques albums de lui
pour les faire gagner sur SHC, et j'aimais sa façon à lui de se révolter
contre le système, de dénigrer les idées reçues et de faire avancer le débat
bien à sa manière, avec tout le détachement et la maturité d'esprit qui
étaient les siens. Alain Poillot, tu nous as manqué un bon paquet de temps
sur cette foutue Gazette, et là on sait malheureusement que tu ne reviendras
plus nous parler, ça me fiche un sacré coup au coeur...
J'embrasse ta femme affectueusement et lui souhaite tout le moral
nécessaire pour affronter ton deuil. So long, Aain, on se reverra là-haut,
pour un boeuf et plus, car affinités...
Marc Loison

--------
Je n'ai jamais rencontré Alain, mais nous avions été réunis par Patrick Verbeke sur sur la compilation "Hexagone Blues vol.1" en 1999, et à l'écoute du disque, j'avais été immédiatement attiré par les deux chansons de Poill's, les trouvant particulièrement bien écrites. Patrick m'avait dit qu'il était parti vivre en Guadeloupe, mais qu'il tenait à mettre son travail en valeur...
Je me souviens de ce jour où j'écoutais le disque en compagnie de Patrice Boudot-Lamot, et où celui-ci s'était également enthousiasmé pour la qualité de ces titres...
Et puis dès les débuts de LCDB, j'ai vu passer son adresse, et l'ai contacté. Il était trés touché que je vienne ainsi le féliciter pour ses chansons. Nous avons correspondu de façon régulière et sympathique tout au long de la première liste. J'étais impressionné par son dynamisme et ne le savais pas malade, donc la surprise est totale, et la peine immense !
So long, Partner...
MAGIC BUCK

------
Un p'tit truc rigolo !
Patrick mon batteur a joué avec Poill's longtemps et il me racontait que c'est lui qui accordait la guitare à Poill's avant les concerts car lui en avait rien à foutre il disait que c'était du blues donc pas spécialement besoin d'être accordé !!!! C'était ça aussi le Poill's !
Fred Chapellier

------
La musique n'a pas de frontière
Encore moins pour le paradis ou l'enfer
Alors Poill's, on te dit a demain
Car nous aussi on viendra jouer avec toi, Alain
(Mike)

Je ne te connaissais que de loin
Mais tu étais mon Frère
Car en aimant le blues
Tu deviens mon prochain
Si tu croises Albert
Freddy ou Fenton
Remercie-les pour...
Ce qu'ils donnent.
(Philippe Grancher)

 

Quelques liens et articles :

Kronik de son cd par Jean-Paul Bertuol et Joël Bizon

Kronik du CD de Trafic de Blues par Alain Poillot

Interview du site Sweet Home Chicago (Marc Loison)

Une chanson de Djam Deblouze

Article d'Alain dans la gazette de Greenwood "Ca n'arrive pas qu'aux autres".

Article d'Alain dans la gazette de Greenwood sur "Blues de vache" de DBT.

Article d'Alain dans la gazette de Greenwood sur John Mayall.

Une nouvelle d'Alain " Jody et Marie" sur le site de Docteur Blues

 

POIL'S
CD "On vit une époque formidable".
Autoproduction (1996 - 2000)
HEXAGONE BLUES
CD Volume 1. Patrick Verbeke présente : Harmonica Steve, Lulu Campers, Doo the Doo, Black & Blues, Raoul Ficel, Poill's, Double Dose, Magic Buck, Karim Albert Kook. Disques DIXIEFROG. 1999.

BLUESFR